Auguste

Auguste Auguste

Auguste, empereur romain (-27 à +14)

Premier empereur.
Né le 23 septembre 63 av. J.-C.
Il devient empereur le 16 janvier 27 av. J.-C.
Il meurt le 19 août 14 ap J.C.

Cette statue exprime toute la majesté de l'empereur romain. La cuirasse est ornée de bas-reliefs : le roi des Parthes rend à un officier romain un aigle de légion jadis enlevé aux armées romaines. A droite et à gauche, deux soldats assis représentent les ennemis vaincus. Au-dessus, le char du soleil.
L'empereur Auguste (auguste signifie : digne de respect) s'appelait d'abord Octave. Petit neveu de Jules César, très ambitieux, sous des dehors maladifs, il s'allia avec Antoine, lieutenant de César, pour renverser le Sénat romain et proscrire les partisans de la République. Ils se partagèrent l'empire romain. Mais ils devinrent bientôt rivaux. Vainqueur d'Antoine à la bataille navale d'Actiurn, sur l'Adriatique, Ostave resta le seul maître de l'empire romain. Il gouverna avec sagesse et habileté. Il fit entreprendre de nombreux travaux, réprima le brigandage, et réorganisa l'administration. Il installa aux frontières des camps permanents qui protégeaient l'empire des incursions barbares.
Il restaura le culte de la famille, et protégea les arts. Sous la protection de son ami Mécène, des poètes comme Virgile et Horace, des historiens comme Tite-Live, écrivirent des chefs-d'oeuvre qui contribuèrent à la gloire de Rome.
Le Sénat conféra à Octave le titre d'Auguste qui le faisait l'égal d'un dieu.

Auguste
Auguste

Auguste (source La Documentation par l'image 1952)
Cette statue exprime toute la majesté de l'empereur romain. La cuirasse est ornée de bas-reliefs : le roi des Parthes rend à un officier romain un aigle de légion jadis enlevé aux armées romaines. A droite et à gauche, deux soldats assis représentent les ennemis vaincus. Au-dessus, le char du soleil.
L'empereur Auguste (auguste signifie : digne de respect) s'appelait d'abord Octave. Petit neveu de Jules César, très ambitieux, sous des dehors maladifs, il s'allia avec Antoine, lieutenant de César, pour renverser le Sénat romain et proscrire les partisans de la République. Ils se partagèrent l'empire romain. Mais ils devinrent bientôt rivaux. Vainqueur d'Antoine à la bataille navale d'Actium, sur l'Adriatique, Octave resta le seul maître de l'empire romain. Il gouverna avec sagesse et habileté. Il fit entreprendre de nombreux travaux, réprima le brigandage, et réorganisa l'administration. Il installa aux frontières des camps permanents qui protégeaient l'empire des incursions barbares.
Il restaura le culte de la famille, et protégea les arts. Sous la protection de son ami Mécène, des poètes cornme Virgile et Horace, des historiens comme Tite-Live, écrivirent des chefs-d'oeuvre qui contribuèrent à la gloire de Rome.
Le Sénat conféra à Octave le tire d'Auguste qui le faisait l'égal d'un Dieu.


Retour