Vercingetorix

VERCINGETORIX

site d'origine : http://www.entrelacs.tm.fr/index.html (fermé)

Comment Vercingétorix devient chef des Gaulois

(Tiré de la documentation par l'image, 1952)
« A la nouvelle de la levée de boucliers des Carnutes. Vercingétorix, au milieu de la nuit, convoque ses clients. Il les enflamme sans peine, leur fait, prendre les armes et à la pointe du jour il entre à Gergovie, principale place des Arvernes.
Là, ses partisans lui décernent l'autorité souveraine.
Le nouveau chef ou roi des Arvernes envoie aussitôt de tous côtés rappeler aux populations leurs serments. En peu de temps se rallient ouvertement à la cause nationale les Sénons (Sens), les Parisiens, les Pictons (Poitou), les Cadurques (Caliors), les Tarons (Tours), les Aulerques (Evreux), les Lémoviques (Limousin), les Andes (Anjou) et les autres peuples qui bordent l'Océan ; unanimes, toutes ces nations décernent le commandement suprême à Vercingétorix.
Une fois investi de ce grand pouvoir, celui-ci fait livrer des otages par chaque peuple ; il fixe le contingent exigible pour chacun d'eux, soit en armes à fabriquer immédiatement, soit en hommes à fournir. La cavalerie est la partie faible des armées romaines ; il donne tous ses soins à la formation d'une puissante cavalerie. Il déploie la plus grande sévérité dans le commandement, en contraignant par les supplices tous ceux qui lui résistent ou qui se permettent seulement d'hésiter, et partout son activité se montre infatigable »
(Strabon). Enfin, la Gaule avait un chef digne du pouvoir suprême, un homme aux conceptions assez élevées pour sentir palpiter le coeur d'un grand peuple et diriger son bras.

Roi des Arvernes, le plus connu car mentionné dans ses combats contre César dans la Guerre des Gaules.

"Grand roi des guerriers" ou "Roi des grands guerriers" : ver = grand ; cingeto = guerrier ; rix = roi

L'imagination du XIXème siècle en a fait le représentant de l'indépendance de la France...

Les Celtes n'avait pas du tout conscience d'exister dans un ensemble de peuples cohérents. Ils partageaient leur religion, le druidisme, mais chaque peuple était indépendant, placé sous influence de plus grands peuples (tels que les Arvernes, les Eduens, les Allobroges...).

Vercingetorix à été battu en -52 av JC à Alésia, par César.

Alesia, reconstitution à Beaune

Il a été un des derniers représentant de la Gaule composée de tribus royales. En effet, Vercingetorix a été battu par des Gaulois, les Eduens, qui avait appelé César pour que le nouvel ordre (peut on parler de république ?) prenne le pas sur l'ancien (le roi).

D'ailleurs, son père Celtill, a été tué par les siens parce qu'il voulait retrouver sa place de roi dans le peuple des Arvernes alors qu'un Vergobret avait été élu.

Il représente la fin d'une époque, dans l'organisation sociale des Gaulois, la nouvelle époque laissant venir les Romains avec leur conception sociale.

Combat entre un soldat romain et un guerrier gaulois (source La documentation par l'image, 1953)

Voir aussi :
Les derniers jours d'Alésia, article tiré du "Journal de Mickey, 1985" (ajout 23/02/2012)

La Gaule romaine
La Gaule Romaine

Alesia, Siege (source La Documentation Par l'Image, 1953).jpg
Alesia, Siege (source La Documentation Par l'Image, 1953).jpg

Vercingetorix se rend a Cesar (source La Documentation Par l'Image, 1953).jpg
Vercingetorix se rend a Cesar (source La Documentation Par l'Image, 1953).jpg


Retour